Il y a une différence entre se relaxer et participer à une séance de sophrologie.

Se relaxer c’est se détendre. On se détend à la plage, en lisant, en écoutant de la musique, en restant dans un fauteuil…etc.….
C’est la relaxation passive,

Il y a aussi la relaxation active = sport, marche, gym….

Mais durant les moments de détente  » passive  » comment sont les muscles ? A quoi pense t-on ? Si l’on s’observe quelque peu on se rend compte des blocages et des divagations du mental,  » on tricote du cerveau  » et l’on peut aussi s’endormir sans que le sommeil soit bénéfique = sieste non réparatrice, où l’on se sent plus fatigué au réveil qu’avant l’endormissement.

La sophrologie est une méthode de relaxation dirigée avec laquelle on va effectuer un travail de conscience sur soi, guidée par une personne pratiquant cette technique, et qui va se servir de sa voix pour faire accéder à la détente musculaire et en même temps la détente de l’esprit. Corps et esprit ensemble, l’un aidant l’autre à se relâcher pareille à une dynamo, s’entraînent en un partenariat solide et durable.

Ainsi l’on se trouve dans un état modifié de conscience qui permet petit à petit à l’esprit de se débarrasser d’idées parasites et au corps de se relâcher musculairement. Le temps n’est plus perçu de la même façon,
Pourquoi ?

Parce que cette relaxation agit sur les fonctions conscientes dirigées par le système nerveux sympathique (je lève mon bras, ma jambe, je tourne la tête volontairement) et les fonctions inconscientes régies par le système parasympathique qui gère le fonctionnement des organes (digestion, élimination, cardiaque, respiratoires) ainsi que le rôle de nos pensées sur les effets du corps.

Comment agit la sophrologie sur notre organisme ?

– elle met le mental au repos
– elle favorise les sensations corporelles
– elle décontracte et apaise le corps, les douleurs s’effacent.
– elle libère les émotions

C’est la qualité et la force de nos pensées qui informe notre corps à travers la mémoire cellulaire de l’état dont on se trouve à un instant  » T « . Lorsque les idées sont sereines, tout va bien, mais si une inquiétude génère une angoisse, qui elle, se traduit en peur ou panique, et qui de surcroît peut durer un certain nombres de semaines voire de mois ; et bien en fonction de l’intensité de cette discordance, notre organisme tire la sonnette d’alarme en somatisations quelquefois très douloureuses, et nous fait comprendre qu’il faut intervenir vite pour rétablir un système immunitaire affaibli par ces émotions non libérées.

Nous savons tous comme nous sommes capables de nous faire du mal ! Une angoisse nous donne mal au ventre, le cœur bat, et nous pouvons être au bord de l’évanouissement,….

Il est alors aisé de comprendre qu’une bonne nouvelle, une rencontre amoureuse, nous met en joie et nous donne  » des ailes « , c’est vérifiable dans le langage populaire.

Le créateur de la sophrologie à bien compris ce mécanisme inconscient et il l’a adapté de façon conscience afin que nous soyons nos propres guérisseurs, que nous trouvions notre autonomie et notre liberté.

Il nous appartient maintenant de maintenir cet état par l’apprentissage des outils proposés lors des séances.
Les effets

Ils sont rapides et efficaces, surtout avec la participation volontaire de la personne. Le sophrologue n’est qu’un accompagnateur qui offre l’apprentissage d’outils qui serviront a son bénéficiaire durant son quotidien, il deviendra le maître de son corps de son esprit, et saura gérer lui-même soit son endurance à la douleur, ou dans d’autres cas, son stress, ses angoisses, ses fatigues et autres difficultés du quotidien.

Cela lui permet de renforcer son système immunitaire, et petit à petit d’obtenir un autre regard sur les circonstances quelles qu’elles soient. Cet autre regard permet de prendre du recul et de redoubler d’efficacité en toute situation.

Le succès de la méthode est la répétition des mouvements, du souffle, et de la visualisation lors de la relaxation. Elle est aisée à faire chez soi ; ne serais-ce que 15 mn par jour elle devient un véritable reconstituant, et si l’on peut s’offrir plusieurs fois 5 ou 10 mn, ce qui permet d’adopter une autre façon de vivre son quotidien.

Ma technique de travail :

En groupe : C’est à travers des jeux ludiques, de l’automassage, l’apprentissage de la respiration, des mouvements doux et adaptés, la relaxation couchée, debout ou assise, que je rééduque des organismes qui ont perdu l’habitude d’exprimer leur rythme naturel. J’emploi un langage universel convenant à l’ensemble des participants, avec un temps de paroles entre chaque activité afin de m’assurer que chacun trouve sa place, et puisse évoquer ses attentes et ressentis.

En individuel : La séance est très personnalisée. Il est nécessaire de s’entretenir avec la personne lors d’une anamnèse qui permettra le suivi des séances. Puis il y a un travail sur le souffle, les mouvements appropriés, les inductions sophroniques (paroles qui seront prononcées en fonction des besoins de la personnes et par rapport à l’entretien de départ) personnalisées afin d’optimiser une harmonisation globale.